Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 20:57

Prévision du 18 au 21 mars 2013

 

Après la phase venteuse de sud dimanche, nous allons passer à celle pluvieuse et neigeuse en montagne à plus de 1000 m dans la nuit de dimanche à Lundi  qui intéresse surtout les crêtes du Mézenc au Pilat avec extension principale sur le Velay et le Forez ;

Quand cette perturbation aura chassé l’anticyclone derrière les Alpes qui bloquait sa progression, les prochaines perturbations  vont défiler depuis l’Atlantique avec  une origine océanique très marquée et arroseront la bordure nord de la région et les hauteurs sous cette influence, montagnes volcaniques auvergnates, axes du Haut Forez aux monts de la Madeleine et dans une moindre mesure du Pilat au haut Beaujolais. Les bassins internes du Massif central seront en grande partie à l’abri et le passage à la neige se fera à des altitudes élevées et plus bas lors des précipitations de nuit.

Les gelées sont encore quotidiennes sur les plateaux du Massif central surtout ceux du Velay et de la Margeride. Les températures maximales, positives, auront une légère tendance à la hausse et dépasseront  10° dans les dépressions.

Après la fin de l’épisode de vent de sud, celui d’ouest dominera au nord d’une ligne  Clermont Ferrand Feurs

 

Nuit de Dimanche à Lundi :

Fortes précipitations sur les Cévennes débordant sur l’axe du Mézenc au Pilat et ensuite sur le Velay et le Forez avec passage à la neige en altitude (1000 m) !

 

Lundi

Après le départ de la perturbation d’origine méditerranéenne, une accalmie des précipitations touche une grande partie de la journée avant une reprise  sur les monts océaniques en particulier ceux volcaniques auvergnats et secondairement l’axe du haut Forez aux monts de la Madeleine en association avec un vent d’ouest modéré

Après des gelées sur les plateaux du Massif central, les températures maximales sont positives partout, tout en restant fraîches pour la saison.

 

Mardi :

Les précipitations modérées concernent surtout les hauteurs océaniques, monts volcaniques auvergnats, axes du Haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Forez

Après des gelées sur les plateaux du Massif central , les températures maximales amorcent une légère tendance à la hausse en dépassant 10° dans les dépressions et bassins

 

Mercredi :

Quelques précipitations  sur les montagnes océaniques comme la veille en liaison avec un vent d’ouest au nord d’une ligne Clermont Ferrand  Feurs

Après des gelées sur les plateaux du cœur du massif central en particulier Margeride et Velay , les températures maximales changent peu par rapport à la veille

 

Jeudi :

Toujours des précipitations sur les secteurs et montagnes océaniques

Gelées sur les plateaux du cœur du Massif central, les températures maximales reprennent une tendance à la hausse en dépassant nettement 10° dans les dépressions.

 

Nous sortons lentement de l’épisode hivernal de la semaine dernière !

Gérard Staron
Partager cet article
Repost0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 12:31

Prévision du 14 au 17 mars 2013

 

La vague de froid en provenance du nord-est a été stoppée partiellement sur la Loire, mardi, comme Jeanne d’Arc avait arrêté les anglais lors de la guerre de 100 ans

Les quantités de neige déposées seront très faibles par rapport à celles de la France du Nord, quelques chutes éparses sur les reliefs en particulier ceux d’influence océanique jusqu’à vendredi matin suivies d’un répit

Par contre un froid atténué réussit à progresser jusqu’à nous avec des gelées généralisées et sévères sur les plateaux du Massif central et des journées sans dégel en montagne.

Le vent du nord connaitra un très fort épisode de burle et de mistral

Si nous ne connaissons que des formées très atténuées de la vague hivernale du début de cette semaine, par contre nous pourrions être en première ligne pour la nouvelle bataille du prochain Week-end. Une tempête de sud se profile pour la nuit de samedi à dimanche, suivie d’une forte précipitation méditerranéenne dans celle de dimanche à lundi avec possibilité de chute de neige lourde, à confirmer

 

Mercredi :

Si le froid arrive effectivement avec un peu de retard , journée sans dégel en montagne, maximums faiblement positifs ailleurs,  les chutes de neige sont modérées et en grande partie limitées aux reliefs, plaines et bassins restant partiellement à l’abri avec un ciel couvert.

Le vent du nord est très fort avec la burle sur les plateaux de la haute Loire, un mistral tempétueux en vallée du Rhône et une tempête en Méditerranée

 

Jeudi :

Après des gelées matinales généralisées et sévères sur les plateaux du Massif central pouvant atteindre le seuil du grand froid sur la Margeride et le haut Velay, la journée est sans dégel  sur les plateaux avec des maximums faiblement positifs dans les dépressions externes (Limagnes du Nord, plaines du Forez et de Roanne.

Les chutes de neige assez faibles concernent les montagnes océaniques en commençant par les anciens volcans auvergnats et en continuant par les axes des monts du Velay à ceux du Forez et de la Madeleine et en terminant par ceux du Mézenc au Pilat et au haut Beaujolais.

Le vent du nord reste très fort avec ses acolytes habituels

 

Vendredi :

Après les derniers flocons sur le Pilat , les précipitations cessent

Après des gelées matinales généralisées aussi fortes que la veille, la journée est sans dégel en montagne, mais l’ensemble des dépressions, plaines et bassins semble connaitre une légère remontée des maximums, faiblement positifs.

Le vent du nord faiblit

 

Samedi :

Le temps change !

Pas de précipitations dans la journée mais ces dernières reviennent en soirée et dans la nuit avec  passage possible à la neige sur les sommets des montagnes

Après des gelées matinales encore généralisées et sévères, un vent du sud de plus en plus fort en particulier sur l’axe Velay et Forez provoque une remontée des températures maximales positives partout

 

Dimanche :

Journée  à haut risque météorologique !

Le vent du sud déjà très fort la veille pourrait atteindre le seuil de la tempête dans la nuit sur un axe Velay, Forez et Roannais. attention aux rafales les plus fortes !

De très fortes précipitations suivent en privilégiant l’axe Mézenc  Pilat. La nuit suivante elles pourraient atteindre leur paroxysme, avec un passage à la neige lourde sur les reliefs à un niveau d’altitude difficile à prévoir

Les gelées matinales disparaissent en grande partie sauf dans les cuvettes de moyenne altitude  à risque, les températures maximales sont positives partout , mais le thermomètre devrait redescendre ensuite !

 

Une telle situation à risque présente des incertitudes notoires au niveau de la prévision qui demandent un suivi attentif. La prochaine prévision est prévue pour dimanche mais les circonstances peuvent exiger une adaptation à l’évolution du temps !

Gérard Staron  

Partager cet article
Repost0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 11:49

Prévision du 10 au 13 mars 2013

 

La nouvelle vague hivernale  annoncée arrive effectivement. Si la France du nord est touchée dès lundi, nous disposerons au moins d’une journée de répit avant qu’elle n’arrive chez nous

Les perturbations qui arrivent actuellement chez nous d’ouest ou sud-ouest  vont progressivement provenir de trajectoires septentrionales.  Elles déposeront  des précipitations modérées tous les jours en privilégiant les reliefs correspondant à leur orientation. Les bassins internes seront en grande partie à l’abri. Le passage à la neige commencera pour les sommets  dans la nuit de lundi à mardi  et pour l’ensemble des plateaux dans celle de mardi à mercredi.

Les températures  vont rester globalement douces, quasiment sans gelées et avec des maximums proches de 10° jusqu’à la chute sévère qui devrait commencer dans la journée de mardi pour s’amplifier ensuite.

Les vents resteront faibles et variables jusqu’au retour de celui du nord de plus en plus fort  avec burle sur les plateaux de la Haute Loire  et mistral en vallée du Rhône dans la nuit de mardi à mercredi.

 

Samedi :

Prévision antérieure confirmée

Le douceur continue

La perturbation plutôt de sud-ouest dépose des averses pluvieuses sur l’ensemble des reliefs, les dépressions internes du Massif central  sont partiellement à l’abri mais voient défiler les nuages

 

Dimanche :

La nouvelle perturbation plutôt d’ouest dépose à partir de la mi-journée des pluies en privilégiant la bordure nord et surtout  les reliefs d’influence océanique (Sancy, axes du haut Forez aux monts de la Madeleine, et du Pilat au haut Beaujolais). Les bassins internes au Massif central sont encore partiellement à l’abri

La douceur subsiste sans changement par rapport à la veille, très peu de gelées matinales sauf plateaux à risque du cœur du Massif central, maximums vers 10° , au-dessus dans les dépressions, en dessous sur les plateaux.

 

Lundi :

Après une accalmie une grande partie de la journée, les nouvelles pluies sont liées à une perturbation de nord-ouest qui commence par arroser en priorité les mêmes secteurs géographiques que la veille.

Les températures plutôt en légère baisse, changent très peu par rapport à la veille et restent encore globalement douces

 

Mardi :

Des averses modérées  sont  possibles sur les reliefs  en particulier ceux cités pour les deux jours précédents, elles passent à la neige sur les sommets les plus élevés Mézenc et Haut Forez mais restent sous forme de pluies en dessous.

Après des températures minimales clémentes pour la saison, quasiment sans gelées, les maximums chutent de façon très sensible:  quelques degrés au-dessus de zéro avec l’arrivée de l’air froid

 

Mercredi :

Cette fois nous sommes retournés dans l’hiver !

 Journée neigeuse à des altitudes de plus en plus basses dans un flux perturbé de nord et nord-est  L’angle nord-est de la région : Yssingelais, Forez et Roannais est  le plus exposés avec les reliefs jusqu’à la crête du Mézenc aux monts de la Madeleine.

Journée froide  avec le retour de gelées sévères et généralisées, suivies d’un jour sans dégel sur les plateaux et de maximums à peine positifs dans les dépressions

Le vent du nord avec la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône forcit au fil des heures

 

C’est le début d’une vague hivernale qui a tardé à nous atteindre, mais continuera encore quelques jours : à confirmer mercredi !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 11:00

Prévision spéciale Paris Nice  (2ème partie Brioude Nice (Col d’Eze)

 

Le temps  reste globalement assez clément pour la saison, Paris –Nice a globalement bien choisi sa semaine cette année, on sait le temps mauvais de la précédente mais la météo pressent le coup de froid du début de celle qui suit !

C’est flagrant pour les températures, les maximums quotidiens seront toujours supérieurs à 10°, de l’ordre de 15° dans les régions proches de la Méditerranée. Cette situation, favorable sur les hauteurs du Massif central jeudi, est de saison ensuite !

Jusqu’à Samedi, la course peut encore recevoir des précipitations  faibles, quelques averses ou crachins, mais dans la plupart des cas les perturbations et leurs précipitations  se produiront pendant la nuit ou la matinée, heures de repos des coureurs.

L’épreuve traverse des régions souvent connues pour leurs vents violents, comme le mistral en vallée du Rhône, mais il ne semble pas que cette fois la vitesse du vent atteigne des niveaux susceptibles d’influencer ou de perturber la course.

 

Jeudi

Etape  Brioude – Saint Vallier

Les températures seront assez clémentes pour la saison, même dans les secteurs de traversée de l’est du Massif central , naturellement elles augmenteront  en fin d’étape entre les hauteurs de  La Louvesc  et la vallée du Rhône.

Risque de précipitations faible, mais Il est possible que quelques averses éparses mouillent la route sur les points hauts de l’étape, les hauteurs  entre  la Chaise Dieu et Craponne, et entre Yssingeaux et la Louvesc

Quelques restes anciens de neige le long de la route en particulier entre Tence et la Louvesc

Le vent du sud avec des rafales maximales de l’ordre de 40 km/h  est globalement de côté par rapport à l’itinéraire. Même si  sa vitesse est limite et si  le paysage présente peu de secteurs très dégagés,  surveiller les secteurs de plateaux pour la formation éventuelle de bordures, le secteur La Chaise Dieu Craponne, surtout  les hauteurs entre Tence, Saint Bonnet le froid  et le col du Rouvey , le plateau d’Annonay

 

Vendredi

Etape : Châteauneuf du Pape – Montagne de Lure

La perturbation pluvieuse est passée principalement dans la nuit précédente et la matinée, mais il est loin d’être sûr que ses  précipitations soient terminées  sur les chainons des Préalpes de Provence traversées par la course quand elle les aborde,  en particulier sur la Montagne de Lure.

Douceur des températures, environ 15° dans les dépressions traversées, mais restes de neige de l’hiver le long de la route sur le haut de la Montagne de Lure !

Pour une fois,  le mistral ne  semble pas en mesure de mettre le boxon dans le peloton en début d’étape dans un secteur de la vallée du Rhône pourtant réputé pour ses vents

 

Samedi :

Etape Manosque – Nice

Le risque de précipitations  importantes sur la course est très faible , mais il est impossible d’exclure des averses d’instabilité sur les chainons de l’arrière-pays de Provence et de la Côte d’azur.

Douceur  de saison pour la région, inchangée par rapport à la veille

Les vents sont assez faibles, plutôt de secteur ouest donc globalement favorable par rapport à l’itinéraire de la course.

Leur rôle risque d’être faible tant que l’épreuve se déroule dans l’arrière-pays, les conditions changent dans le secteur  littoral entre Cagnes sur mer et Nice , les vents sont toujours plus fort à proximité immédiate  d’une mer, et dans ce cas ils seront plutôt favorables.

 

Dimanche :

Etape Nice col d’Eze

Risque de précipitations très faible

Douceur méditerranéenne

Vents  d’ouest assez modérés, plutôt favorables sur le haut du col où leur influence est habituellement plus grande dans un paysage dégagé

 

Gérard  Staron

Partager cet article
Repost0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 21:09

Prévision pour la première partie de Paris –Nice jusqu’à Brioude.

 

Cette année la première grande épreuve du calendrier cycliste en France s’inscrit dans une semaine au temps assez favorable, la douceur remplaçant  le froid de la fin février, la présence d’un anticyclone sur la France du nord protégeant des  précipitations les premiers jours de la course.

Pendant ce début de semaine le vent sera donc le seul élément climatique capable d’influencer fortement la course. Sa vitesse modeste dimanche sera de plus en plus forte jusqu’à Brioude. Mercredi dans la plaine de la Limagne, les rafales les plus fortes pourraient  dépasser 70 km.h. Sa direction globalement de sud à partir de lundi sera globalement défavorable par rapport au parcours de l’épreuve, ce qui ne fournit pas de belles étapes, limite le risque de bordures  et retarde l’arrivée.

 

Dimanche 3 mars : prologue à Houilles

 En banlieue parisienne, les températures seront encore fraîches (vers 6° de maximum) sous un ciel couvert  et aucune précipitation ne parait devoir fausser l’épreuve contre la montre.

Le vent d’est avec des rafales modestes vers  à 40 km/h sera défavorable au départ et favorable dans la ligne d’arrivée . Toutefois la localisation en milieu urbain peur modifier sensiblement son impact avec des effets de couloirs ou d’abri.

 

Lundi 4 mars : Etape de Saint Germain en Laye à Nemours.

Pas de précipitations sur la course

Les températures augmentent par rapport à la veille, vers 6° au départ , elles devraient dépasser ensuite 10° sous un ciel plus ensoleillé que la veille.

L’étape  traverse alternativement les vallées de l’Ile de France et les plateaux céréaliers qui les séparent. la proportion de ces derniers au paysage  dégagé et très sensible au vent  augmente dans la Gatinais dans la seconde partie de l’étape après Malesherbes, mais le vent garde des vitesses modérées (vers 30 km/h en rafales) et surtout sa direction de sud-est est défavorable dans la plus grande partie de l’étape, de Rambouillet jusqu’à l’entrée du circuit final. Dans ce dernier toutes les orientations seront tour à tour subies avec peut être un secteur de vent de côté sur le plateau vers Ormesson.

 

Mardi 5 mars : Etape de Vimory à Cerilly

Pas de précipitations sur la course

Les températures seront douces pour la saison avec des maximums dépassant 10° sous un ciel assez ensoleillé

Le parcours globalement méridien devra affronter de face un vent de sud un peu plus fort que celui de la veille. Cette orientation ne facilite pas les bordures même si l’on traverse des plateaux dégagés, comme le Berry,  qui  dans le passé ont éparpillé le peloton.

 

Mercredi 6 mars, étape de Chatel-Guyon à Brioude :

La perturbation qui remonte de méditerranée déversera de fortes précipitations sur les montagnes du Massif central, mais la course se déroule essentiellement dans les plaines des Limagnes qui présentent une position d’abri lors de ce type de temps, ce qui limite fortement le risque de pluies sur la course.

Les températures restent douces avec des maximums vers 10°

Le fort vent de sud avec des rafales susceptibles d’atteindre 70 km/h est le principal problème météorologique de la journée.

Son sens sera défavorable sur la plus grande partie de la course en particulier dans la traversée méridienne des Limagnes du sud avant le 1 er passage à Brioude

Les secteurs de vent de côté, favorables aux bordures  sont rares mais existent : la traversée de la Limagnes de Clermont jusqu’à Pont du Château et dans une moindre mesure  plutôt ¾ face ) la traversée du Livradois après Pont de Dore.

Le vent sera par contre favorable avant l’arrivée dans le retour vers Brioude par Vieille Brioude.

Le temps rencontré par la course pourrait être plus difficile ensuite près de la Méditerranée : un paradoxe à vérifier mardi.

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 13:51

Prévision pour les premiers jours de mars 2013 (2 au 5)

 

Le temps change  complètement à la fin du week-end. Nous passons de l’influence d’un anticyclone de la mer du Nord à celui des Balkans.

Les flux atmosphériques s’inversent . le vent du nord-est dévié en nord par les reliefs laisse la place à celui de sud qui forcit en début de semaine prochaine au point de pouvoir présenter quelques rafales dangereuses à partir de la nuit de lundi à mardi sur les crêtes du Massif central. Il semble peu probable que le seuil de la tempête (100km/h) soit franchi.

Les températures remontent vigoureusement.  Les gelées matinales continuent jusqu’au week-end, les maximums deviennent doux à partir de Dimanche

Pas de précipitations les premiers jours, mais mardi arrive un gros épisode pluvieux méditerranéen qui devrait déposer des quantités importantes sur l’axe du Mézenc au Pilat .

Recul rapide du manteau neigeux

 

Vendredi :

Aussi froid  que prévu mais Plus de grisaille qu’annoncé et quelques flocons sur les montagnes de l’angle nord-est Yssingelais Forez et Roannais en soirée.

 

Samedi :

Dernière journée froide

Les gelées matinales généralisées et sévères sur les plateaux du cœur du Massif central sont suivies de maximums faiblement positifs dans les dépressions et de journées sans dégel sur les montagnes enneigées

Pas de précipitations

Léger vent du nord et mélange de grisaille dans les dépressions et de soleil en montagne

 

Dimanche :

Le jour du changement

Après des gelées matinales relativement généralisées et sévères sur les plateaux du cœur du Massif central , les températures maximales remontent nettement et deviennent douces avec un soleil abondant

Pas de précipitations

Vent faible mais la direction change, fini le nord , passage su sud.

 

Lundi :

Pas de précipitations

Net recul des gelées matinales qui ne concernent plus que les plateaux enneigés, les températures maximales sont douces en particulier dans les sillons de la Loire et de l’Allier où elles dépassent 10°

Le vent du sud forcit au fil des heures

 

Mardi :

Le vent du sud fort a pu présenter quelques rafales dangereuses dans la nuit précédentes sur les crêtes du Massif central

Quasiment plus de gelées matinales, sauf cuvettes de moyenne altitude à risque, mais les températures maximales sont moins douces que la veille

Surtout arrive un épisode pluvieux méditerranéen, il a pu commencer par un peu de neige en fin de nuit mais la pluie prend vite le relais partout. Il déverse de fortes précipitations sur l’axe du Mézenc au Pilat. Couplée à la fonte de la neige, une réaction des rivières descendant de ces reliefs est possible. L’extension des pluies sur le Velay  le Forez et le Roannais peut être importante mais difficile à évaluer à l’avance.


Les fortes précipitations devraient se poursuivre le mercredi et la douceur se poursuivre quelques jours, à confirmer mardi

Retour sur ce blog des prévisions pour compétitions cyclistes avec Paris-Nice la semaine prochaine

Gérard Staron

 

Partager cet article
Repost0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 12:24

 

 

    L’ancien anticyclone Russo-sibérien, qui vient s’installer sur la mer du Nord accroit sa pression en perdant peu à peu de ses caractéristiques d’origine !

Les températures remontent très lentement. Ne rien espérer au niveau des gelées matinales qui restent généralisées et sévères, avec de moins en moins de grand froid sur les plateaux du cœur du Massif central toutefois,  mais lentement les maximums redeviennent positifs en commençant par les dépressions.

Nous restons sous l’influence d’un flux de nord-est dévié en nord par les reliefs sur nos départements. La burle sur les plateaux de la haute Loire et le mistral en vallée du Rhône continuent mais s’affaiblissent de jours en jours. La couverture nuageuse reste forte surtout sur la moitié septentrionale et le soleil ne revient que progressivement.

La chute de neige interminable depuis vendredi  se termine. Rarement à Saint Etienne précipitation aussi longue (72 heures) n’a donné aussi peu d’équivalent en eau (4.2mm) et d’épaisseur au sol  (8cm) avec une neige légère soufflée par le vent avec congères. La dépression du golfe de Gènes n’est plus capable de nous envoyer ses précipitations et ces dernières cessent surtout dans les dépressions. Risque très faible sur les reliefs de la bordure nord, Sancy, Monts de la Madeleine, haut Beaujolais.

Le recul du manteau neigeux sera très lent.

 

Lundi :

Prévision antérieure confirmée : journée sans dégel sauf sur quelques plaines des bordures du massif, fin des flocons

 

Mardi :

Après des gelées généralisées et sévères pouvant atteindre encore le seuil du grand froid sur les plateaux du cœur du Massif central, les maximums deviennent faiblement positifs  dans les plaines et dépressions ouvertes sur l’extérieur, journée encore sans dégel ailleurs.

Plus de précipitations sauf peut-être quelques flocons sur les montagnes et la bordure nord. Une couverture nuageuse importante persiste sur toute la face septentrionale et les premières éclaircies commencent par les bassins internes du sud

Encore un peu de burle et de mistral

 

Mercredi :

Après des gelées matinales généralisées, un peu moins sévères que la veille,  les maximums sont légèrement positifs, sauf sur les montagnes et plateaux enneigées encore au régime sans dégel.

Pas de précipitations, sauf rares flocons ou crachins sous réserves sur la bordure nord et un peu plus de soleil que la veille.

Burle et mistral de plus en plus faibles

 

Jeudi :

Peu de changements

Pas de précipitations, encore des gelées sévères généralisées, toutefois les maximums légèrement positifs s’étendent à une partie des plateaux, le soleil est plus présent, et les vents faibles deviennent changeants

 

Vendredi :

Peu de changements :

Pas de précipitations, encore des gelées généralisées sévères, maximums légèrement positifs, un peu plus de soleil, retour d’un petit vent du nord.

 

Il faudrait attendre dimanche pour un réel changement de temps : à confirmer !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 11:05

Prévision du 22 au 25 février 2013

 

L’air continental de l’anticyclone  Russo-sibérien accentue sa pression, il en résulte un renforcement du froid. Les gelées matinales sont systématiquement généralisées et sévères et dépassent le seuil du grand froid sur les plateaux du cœur du Massif central , Velay et Margeride.  Les journées sont le plus souvent sans dégel avec un peu plus de variabilité, certaines bordures bourbonnaises, roannaises et rhodaniennes peuvent parfois y échapper ! La grisaille qui nous avait épargné revient plus présente

Comme toujours la dépression du golfe de Gènes tente une réaction , cette dernière sera seulement capable d’apporter des chutes de neige sur les reliefs en priorité sur l’angle nord-est de la région : Yssingelais, Forez et Roannais et l’axe du Mézenc au haut Forez et aux monts de la Madeleine et le Pilat. Certains jours ces dernières pourront épargner les dépressions internes du Massif central, Limagnes du sud et bassin du Puy.  Les épaisseurs de neiges déposées seront faibles mais peuvent concernés toutes les altitudes.

Le flux de nord-est est dévié et accéléré par les reliefs en vent du nord avec ses acolytes, burle sur les plateaux de la Haute Loire , attention pendant le week-end aux promeneurs égarés dans la neige sur les montagnes près du Mézenc, et mistral en vallée du Rhône.

Dans une situation atmosphérique très stable, les variantes sont faibles d’un jour à l’autre et seules ces dernières seront mentionnées ci-dessous

 

Jeudi :

Prévision antérieure confirmée : froid grisaille, vent du nord

 

Vendredi :

Après les gelées matinales, seules quelques bordures bourbonnaises , roannaises et rhodaniennes ont de petites chances d’échapper à la journée sans dégel généralisée par ailleurs

Pas de précipitations dans les dépressions, quelques brouillards givrants ou flocons peuvent s’égarer sur les montagnes surtout du Forez

Le vent du nord se renforce avec ses acolytes

 

Samedi :

Journée sans dégel pour tous après gel matinal très fort

Le vent du nord est au maximum de sa force : attention aux promeneurs égarés dans la burle près du Mézenc

Les chutes de neiges reviennent à partir de la mi-journée. Elles semblent surtout intéresser  l’angle nord-est de la région et ses montagnes citées dans l’introduction.

Les bassins internes du Massif central (Le Puy et Limagnes du sud) semblent encore  épargnés

 

Dimanche :

Journée sans dégel pour tous après grand froid matinal sur les plateaux du cœur du Massif central

Les chutes de neige sont plus importantes et plus généralisées que la veille dès les plaines, mais elles privilégient les montagnes. L’épaisseur déposée reste limitée à quelques centimètres

Le vent du nord commence à faiblir un peu : attention quand même !

 

Lundi :

Températures presque inchangées sauf l’esquisse d’une petite hausse des maximums. Avec un peu de chance, les plaines bordières, bourbonnaises,  roannaises ou rhodaniennes pourraient échapper à la journée sans dégel : lot commun des autres !

Les dernières chutes de neige s’évacuent par l’ouest sur l’Auvergne dans la matinée !

 

On peut espérer ensuite une remontée lente des températures, à confirmer lundi !

Gérard Staron

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 15:30

                                                            Gif animé Bonjour gratuit              

 

La situation météorologique change  mais le ressenti de ce changement risque de ne pas être évident!

Après le passage d’une  dernière perturbation océanique dans la nuit de jeudi à vendredi , un anticyclone « complexe et stable  » va s’installer sur nos régions,  mais l’air  froid bien implanté au sol soutenu par un manteau neigeux et les reliefs fait de la résistance.

La perturbation plutôt pluvieuse pourrait faire partir le manteau neigeux des zones basses et précède une période sans précipitations, mais pas sans nuages car on peut redouter ensuite une couche de stratus,  de brouillard quand on est dedans ou de grisaille quand on se trouve dessous !

La tendance  sera à une remontée des températures très lente,  mais des gelées matinales quotidiennes persisteront d’intensité variable, les températures maximales vont connaitre une valse au fil des jours tout en restant proches de zéro

Encore des épisodes de vent du nord avec burle sur les plateaux de la haute Loire et mistral en vallée du Rhône.

 

Mercredi

Prévision antérieure confirmée pour le froid avec vent du nord fort (burle sur les plateaux de Haute Loire et  mistral en vallée du Rhône), mais les chutes de neige seront en grande partie remplacées par une grisaille tenace

 

Jeudi :

Après des gelées matinales  généralisées et sévères avec risque de grand froid (-10°)  sur les plateaux du cœur du Massif central, les températures maximales remontent , elles sont positives presque partout sauf sur les montagnes enneigées et le manteau neigeux amorce une phase de recul en altitude

Le vent du nord faiblit avant d’être remplacé par un flux de sud-ouest au nord d’une ligne Clermont Ferrand-Feurs.

En effet la dernière perturbation de la série arrive, surtout pluvieuse au début. Elle affecte d’abord en fin de journée les secteurs océaniques, la bordure nord des Combrailles au Roannais et surtout ses reliefs, le Sancy et les monts Dômes, l’axe du Haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Beaujolais, mais elle traverse la région dans la nuit.

 

Vendredi :

Les dernières effluves de la perturbation terminent de traverser la région le matin avec passage à la neige en altitude à partir de 800 à 1000 m. En dessous le manteau nival a continué de fondre. Le ciel reste très encombré toute la journée avec accumulation de nuages sur tous les versants nord et le retour d’un vent du nord fort, accompagné de la burle sur les plateaux de la haute Loire et du mistral en vallée du Rhône sous un ciel plus clair.

SI les gelées sont faibles le matin et limitées aux plateaux du cœur du Massif central, les températures maximales repartent à la baisse. Elles sont faiblement positives sauf sur les montagnes enneigées avec une journée sans dégel

 

Samedi :

Pas de précipitations mais retour du froid.

 Des gelées matinales généralisées sur nos départements et sévères sur les plateaux du Cœur du Massif central sont suivies de températures maximales proches de zéro avec une journée sans dégel sur les montagnes enneigées.

Avec un vent de plus en plus faible, encore à dominante de nord, une grisaille de stratus et des brouillards viennent s’accumuler sur la région à partir du nord jusqu’à la crête du Mézenc au Pilat. Cette masse nuageuse peut très bien ne pas se disperser dans les dépressions, mais le soleil devrait éclairer les principaux sommets

 

Dimanche :

Les conditions changent très peu  avec

Absence de précipitations, mais risque d’une grisaille tenace dans les dépressions ne laissant dépasser au soleil que les zones sommitales

Le manteau nival recule très lentement

Nouvelles gelées matinales généralisées, sévères sur les plateaux du cœur du Massif central  suivies de températures maximales faiblement positives, peut être en très légère augmentation

Vent faible

 

L’amélioration sera très lente dans une situation anticyclonique qui pourrait durer encore quelques jours : à confirmer dimanche

 

Gérard Staron

 

Bonne lecture Amis visiteurs

Partager cet article
Repost0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 13:12

Prévision du 10 au 13 février 2013

 

      La vague hivernale continue jusqu’à la mi-février avec une tendance plus neigeuse que froide, sans  aggravation notoire, ni diminution, mais avec de multiples péripéties complexes à évaluer !

La neige provient dans un premier temps des perturbations océaniques puis ensuite de l’enroulement des masses nuageuses autour de la dépression du golfe de Gènes. Le manteau se renforce fortement sur les plateaux et montagnes, mais dans les dépressions il va alterner un va et vient de chutes et fusions ! Il n’est pas exclu des passages provisoires à la pluie dans les plaines bordières, Limagnes du nord, Roannais

Le froid subsiste d’autant plus que le sol enneigé constitue un bon réfrigérateur. Les gelées restent généralisées et sévères sur les plateaux avec possibilité de grand froid certains jours sur la Margeride et le Velay, mais les températures maximales évoluent selon les types de temps,  les secteurs affectés de journées sans dégel varieront beaucoup !

Le vent du nord laissera la place un temps à celui du sud pour revenir en début de semaine

 

Samedi :

Prévision antérieur confirmée, les chutes de neige continuent, journée sans dégel, seules quelques dépressions bordières auvergnates y échapperont,  vent du nord!

 

Dimanche :

Après des gelées généralisées et sévères sur les plateaux pouvant atteindre le seuil du grand froid (10°) sur la Margeride et le Velay, les températures maximales sont en très légère hausse, légèrement positives dans les dépressions, et des journées sans dégel limitées aux plateaux et montagnes

La perturbation du jour touche surtout les secteurs océaniques et leurs montagnes volcaniques auvergnates, les axes du haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat aux haut Beaujolais. Le manteau nival se renforce en altitude, mais il n’est pas exclu que la pluie remplace la neige dans les plaines bordières (Bourbonnais et Roannais)

Le vent du sud remplace celui du nord mais ne vous réjouissez pas trop vite sur sa température !

 

Lundi :

Les gelées matinales sont moins généralisées et sévères que la veille, quelques bordures peuvent y échapper, les maximums deviennent positifs dans les dépressions de la Loire et l’Allier en raison d’un petit vent de sud et l’absence de dégel est limité aux montagnes enneigées

La neige provient ce jour-là des régions méditerranéennes, elle débordera sur l’axe Montagneux du Mézenc au Pilat où la nouvelle couche pourrait être substantielle, puis peut être ensuite sur le Velay et le Forez en fin de journée sans certitude.

 

  Mardi :

Le froid reprend de la force. Les gelées sont à nouveau généralisées et sévères sur les plateaux avec possibilité d’atteindre le grand froid sur la Margeride et le Velay. La journée est à nouveau sans dégel en altitude et les maximums proches de zéro ailleurs

Les chutes de neige en provenance cette fois du nord et du nord-est reviennent  en plaine, mais les quantités déposées sont plus faibles et intermittentes, sauf dans l’angle nord-est de la région : Yssingelais, Forez et Roannais et ses reliefs jusqu’à l’axe Mézenc, Forez,  Madeleine.

Retour du vent du nord et de ses acolytes, la burle sur les plateaux de la Haute Loire et du mistral en vallée du Rhône.

 

Mercredi :

Peu de changements

Gelées généralisées et sévères comme la veille , journée sans dégel presque pour tous

Les nouvelles chutes de neiges sont plus faibles et intermittentes que la veille, elles tombent, même en plaine,  mais les reliefs de la face nord et l’angle nord-est de la région sont plus concernés !

 

La fin de la période hivernale sera très compliquée ensuite, la situation atmosphérique générale aura tendance à s’améliorer, mais on ne chasse pas l’air froid s’appuyant sur un sol enneigé aussi facilement ! À confirmer mercredi

Gérard Staron

 

 

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog de Gérard Staron Président de l'AMRL
  • : Le journal du climat et de la géographie libres. Actualité climatique Climat et société, impact du climat sur les activités humaines . Prévisions sur 4 jours
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Prévision Spéciale Tour de France 2022 (1er au 3 juillet au Danemark)
    Prévision spéciale Tour de France 2022 Etapes du Danemark (1er au 3 juillet 2022) 1er Juillet : étape contre la montre à Copenhague Une perturbation arrive de la Mer du Nord et traverse le Danemark à partir de la mi-journée. Il existe donc un risque de...
  • Record de froid ou fraicheur (au choix) en avril sur la région Stéphanoise
    Depuis 2006, soit 16 ans , jamais un mois d'avril n'avait connu des températures aussi basses autant à Saint Etienne (alt 500m ) qu'à Montregard (alt 990 m) en Haute Loire aux confins des monts du Vivarais et du plateau de Montfaucon . Voici le bilan...
  • Covid : divorce entre discours et statistiques !
    Covid 19 : divorce entre discours et statistiques ! Que n’entend-t-on pas sur la façon dont la France a géré la crise du Coronavirus, on est en retard sur tout, le scandale est partout, on est mauvais sur tout, je vous fais grâce de tous les discours...
  • crues océaniques en cours ( situation 1/02/2021 et évolution probable )
    Des crues des rivières océaniques forment actuellement un puzzle aux 4 coins de notre pays Dans les hauts de France deux zones sont à surveiller : 1) les rivières descendant des collines de l'Artois semblent avoir connu leur maximums La Lys a atteint...
  • les particularités de l'élection américaines de 2020!
    Les particularités de l’élection de 2020 aux Etats Unis ! Un documentaire télévisé titrait « Donald trump est-il capable du pire ? » En réalité il a toujours « joué avec le pire » cela lui a permis de gagner dans beaucoup de circonstances comme homme...
  • L'opérette .... une idée d'étrennes
    Le livre "L'opérette parfum de l'histoire" présenté sur la revue Opéra Magazine ......
  • Prévision du 2 au 5 décembre 2020 : hivernal
    Prévision de Gérard Staron du 2 au 5 décembre 2020 (42, 43, 63, 69) Avec une descente froide en provenance des régions arctiques sur le proche Atlantique, l’hiver est arrivé avec le mois de décembre, son début officiel pour la Météorologie C’est le retour...
  • Cultes, covid et confinement: analyse historique !
    Cultes, covid, et confinement : analyse historique L’année 2020 aura vu à deux reprises l’interdiction des cérémonies religieuses et plusieurs dimanches, des croyants en prière devant leurs églises ! Jusqu’à quand faut-il remonter pour trouver pareil...
  • Prévision du 24 au 28 novembre 2020: les hautes pressions résistent
    Prévision de Gérard Staron du 25 au 28 novembre 2020 ( 42, 43, 63, 69) L’anticyclone se retire derrière les Alpes pour repousser les assauts des précipitations qui remontent du Levant Espagnol qui au maximum atteindront le Mézenc et des perturbations...

Mes ouvrages

                                                                noel boules noel boules 4 gif                                                              noel boules noel boules 4 gif                                                                                                                                                                                                    noel boules noel boules 4 gif

Mon Site

                                                                                                                        Site

Articles sur Le progrès

Phénomènes météo exceptionnels de 1945 à nos jours (2013)

Quel drôle de temps

La Loire p 78, 79

Le Gier p 80

La fureur du Furan p 81

Climat de la Loire: Effet de couloir p 194

Climat de la Haute-Loire:

Le coeur  du Massif Central  p 195